Repenser la mise au coin et privilégier la connexion avec l’enfant

Écrit par PACHA MAMAN : une maman qui partage ses astuces et ses conseils pratiques du quotidien.

Lorsqu’un enfant manifeste un comportement inapproprié, la réaction la plus courante des parents est de le mettre au coin afin de lui faire comprendre qu’il a mal agi.

Cependant, cette approche punitive pourrait en réalité causer davantage de problèmes à long terme et entraîner une rupture du lien entre l’enfant et ses parents. En s’appuyant sur les connaissances de la neuroscience et de la psychologie, découvrez pourquoi il est important de reconsidérer cette technique disciplinaire et de se concentrer plutôt sur la connexion avec l’enfant.

Sentiment de rejet et amour conditionnel

La première conséquence d’envoyer un enfant au coin est souvent l’isolement. En étant mis à l’écart, l’enfant peut ressentir un sentiment de rejet particulièrement fort chez les plus jeunes.

Il peut également avoir l’impression que ses parents ne sont intéressés par lui que lorsqu’il se comporte bien et qu’ils ne sont présents et attentifs que dans ces moments-là. Des décennies de recherches en attachement ont montré combien nous avons tous besoin de contacts physiques et de réconfort, surtout en période de détresse émotionnelle. Pourtant, beaucoup de parents mettent leur enfant seul dans sa chambre ou sur une « chaise de punition » lorsqu’il perd le contrôle de ses émotions, ce qui fait souffrir l’enfant seul pendant ce moment difficile.

Rupture du lien parent-enfant et plus encore

Quand les enfants sont débordés par leurs émotions, ils ont tendance à adopter un comportement inapproprié qui masque leur besoin initial. Les comportements non coopératifs ou agressifs ne traduisent souvent qu’un manque de compétences en matière d’autorégulation. En envoyant l’enfant au coin, les parents ne répondent pas à ce besoins physiologique et rompent le lien avec lui.

Isoler l’enfant peut également activer certains mécanismes cérébraux liés à la violence physique, provoquant chez l’enfant des réactions de colère et d’émotions incontrôlables. Incapable de s’autoréguler ou de réfléchir sur son comportement, l’enfant se focalisera plutôt sur l’idée que ses parents sont injustes ou méchants, ce qui peut nuire à son développement empathique et l’empêcher d’apprendre à résoudre les problèmes de manière non violente.

Lire aussi :  Comment agir face aux personnes qui rabaissent votre enfant ?

Privilégier la connexion et le soutien émotionnel

Il est donc essentiel de repenser la manière dont nous réagissons face aux comportements inappropriés de nos enfants, et de privilégier la création de liens et le soutien émotionnel. La neuroscience nous montre que les enfants apprennent, grandissent et se sentent en sécurité lorsqu’ils ressentent une connexion avec ceux qui s’occupent d’eux. Cela passe notamment par l’écoute, le soutien, la compréhension, et le sentiment d’appartenance.

Au lieu de recourir au coin, les parents pourraient choisir de passer un moment avec leur enfant afin de renforcer ce lien. Ils pourraient s’asseoir à côté d’eux, parler doucement et calmement, écouter leurs besoins et les réconforter dans leur détresse ou frustration.

Éduquer en évitant la punition

Il est également crucial de trouver des alternatives à la punition pour enseigner aux enfants la responsabilité et les conséquences de leurs actions. Expliquer calmement pourquoi une certaine attitude n’est pas acceptable permettra à l’enfant de mieux comprendre les règles et de prendre conscience du respect qu’il doit avoir envers les autres.

La discipline bienveillante et positive peut également encourager l’enfant à être responsable de ses propres comportements sans se sentir rejeté ni incompris. Les limites claires et raisonnables peuvent ainsi aider l’enfant à grandir en développant à la fois son estime de soi et sa capacité à faire face aux défis émotionnels du quotidien.

En conclusion, repenser la mise au coin et privilégier la connexion avec l’enfant est essentiel pour son développement émotionnel et psychologique. En adoptant une approche plus empathique, les parents contribueront non seulement à renforcer le lien avec leur enfant, mais aussi à favoriser chez lui le développement d’habiletés sociales précieuses et essentielles à son épanouissement.