Congé parental 3ème enfant : tout savoir sur ce droit

Écrit par PACHA MAMAN : une maman qui partage ses astuces et ses conseils pratiques du quotidien.

Le congé parental est un dispositif destiné à permettre aux parents de s’occuper de leurs enfants pendant une période déterminée. En cas d’arrivée d’un troisième enfant dans la famille, que ce soit par naissance ou adoption, des dispositions spécifiques existent pour aider le salarié à concilier vie professionnelle et familiale.

Cet article décrypte, pour vous, les conditions et modalités du congé parental lorsqu’une famille accueille son 3ème enfant.

Qu’est-ce que le congé parental en France ?

Le congé parental est un droit octroyé aux salariés qui souhaitent faire une pause dans leur travail pour élever leurs enfants jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de trois ans, voire jusqu’à six ans sous certaines conditions. Ce dispositif vise à offrir un meilleur équilibre entre vie professionnelle et responsabilités familiales.

Il existe deux types de congé parental : le congé parental à temps plein et le congé parental à temps partiel.

Qui peut bénéficier du congé parental 3ème enfant ?

Tout salarié ayant au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise au sein de laquelle il travaille, sans limite d’âge, peut prétendre au congé parental. En outre, pour être éligible au congé parental 3ème enfant, il faut naturellement avoir un 3ème enfant né ou adopté, ou avoir au moins trois enfants mineurs à charge.

Que l’on soit le père ou la mère de famille, le choix du congé parental est possible, et il existe même des dispositions particulières pour que les deux parents puissent prendre leur congé en même temps ou de manière successive. Le congé parental de trois mois renouvelable permet aux deux parents de bénéficier d’une interruption de travail à tour de rôle, sans dépasser les six ans maximum accordés par l’État.

YouTube video

Durée et modalités du congé parental 3ème enfant

La durée du congé parental diffère selon le nombre d’enfants dans une famille. Pour un 3ème enfant, le congé parental peut être pris jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de trois ans. Il faut noter que cette durée est allongée si l’enfant est handicapé ou souffre d’une maladie chronique qui nécessite une présence accrue de ses parents.

Demande de congé parental

Pour demander son congé parental, le salarié doit adresser une lettre recommandée avec accusé de réception à son employeur deux mois avant la date prévue du début du congé. Dans certaines situations, comme l’adoption d’un enfant, cette demande peut être faite plus tôt, dès la connaissance de la décision d’attribution de l’enfant.

Fin du congé parental

À la fin de la période du congé parental, le salarié doit reprendre son emploi dans l’entreprise ou un emploi similaire avec une rémunération au moins équivalente à celle perçue avant le début du congé. Si le salarié souhaite reprendre son travail avant la fin du congé parental, il doit en informer son employeur par lettre recommandée avec accusé de réception au moins un mois à l’avance.

Allocation durant le congé parental 3ème enfant

Le congé parental n’est pas indemnisé directement par l’employeur. Cependant, les parents peuvent percevoir une allocation versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) pour compenser le manque à gagner :

Prestation Partagée d’Éducation de l’Enfant (PREPARE)

La PREPARE est attribuée aux parents qui interrompent totalement ou partiellement leur activité professionnelle. Le montant de cette prestation varie selon la durée et le type de congé parental (temps plein ou temps partiel), ainsi que selon le niveau de revenu du foyer. Dans le cas d’un 3ème enfant, le montant maximal de l’allocation est légèrement supérieur afin de tenir compte des contraintes financières liées à l’agrandissement de la famille. Lorsqu’un troisième enfant naît ou rejoint la famille, le congé parental, appelé PREPARE, est accessible jusqu’au troisième anniversaire de l’enfant. Ce congé peut être divisé entre les deux parents.

Lire aussi :  Quelles sont les démarches à faire pour l’inscription en crèche ?

La PREPARE classique

Les allocations varient en fonction du mode de travail choisi :

  • 428,71 € mensuels pour une cessation complète de l’activité professionnelle ;
  • 277,14 € pour un travail à mi-temps (moins de 50 % du temps complet) ;
  • 159,87 € pour un emploi à temps partiel (de 50 % à 80 %).

Pour prétendre à ce congé, le parent doit justifier d’au moins huit trimestres de contributions à la retraite, consécutifs ou non, dans les cinq années précédant l’arrivée du troisième enfant. Après ce congé, le salarié doit retrouver son poste antérieur ou un poste similaire avec un salaire équivalent. Si le retour ne se fait pas de manière prioritaire dans l’ancien poste ou dans un poste similaire, cela peut être considéré comme une discrimination basée sur le genre.

La PREPARE majorée

C’est une version plus courte et mieux rémunérée du congé parental pour le troisième enfant. Avec l’arrivée d’un troisième enfant, les parents ont l’option de la PREPARE majorée. Ce congé parental est de durée plus courte, limitée à 12 mois, mais offre une meilleure compensation de 700,74 € par mois.

Si le parent opte pour la PREPARE majorée, il ne peut pas revenir sur sa décision pour bénéficier ensuite de la PREPARE classique ou partielle pour le même enfant.

YouTube video

Reprise du travail après le congé parental

Une fois la période de congé parental 3ème enfant terminée, le salarié retrouve son emploi initial ou un emploi similaire assorti d’une rémunération au moins équivalente. Le salarié bénéficie également de la même ancienneté que celle qu’il avait avant le congé, mais aussi des mêmes avantages sociaux et professionnels.

Dans certains cas, le salarié peut souhaiter reprendre son activité professionnelle de manière anticipée, avant la fin initialement prévue du congé parental. Pour ce faire, il doit en informer son employeur par lettre recommandée avec accusé de réception au moins un mois à l’avance. L’employeur est tenu d’accorder cette reprise anticipée si les conditions sont remplies, notamment en termes de délai de préavis.

Les avantages du congé parental 3ème enfant pour les parents et les enfants

Le congé parental offre de nombreux avantages les parents et pour les enfants :

1. Un meilleur équilibre entre vie professionnelle et familiale, permettant aux parents de consacrer pleinement du temps à leur nouveau-né ou à leur nouvel enfant adopté sans avoir à jongler entre leur travail et leurs obligations familiales.

2. Une réduction des frais de garde d’enfant, puisque les parents qui prennent un congé parental n’auront pas besoin de recourir à une assistante maternelle, une crèche ou autres modes de garde pendant la durée du congé.

3. Des moments privilégiés avec ses enfants, puisque les parents qui choisissent de prendre un congé parental pourront profiter de cette période pour créer des liens forts avec leur progéniture et s’impliquer pleinement dans leur éducation.

En somme, le congé parental 3ème enfant est un dispositif qui offre aux parents la possibilité de faire une pause dans leur carrière professionnelle pour se consacrer à l’éducation et au bien-être de leur troisième enfant. Il représente également une opportunité financière puisque les allocations versées par la CAF permettent de compenser en partie la diminution des revenus engendrée par la prise du congé. Choisir ce congé est donc une décision mûrement réfléchie à discuter en famille.